logo strategies-options Accès Site
 
panier
"Gérer, c'est prévoir"
Le site consacré aux stratégies de trading incorporant des produits dérivés, en particulier des options.
Accueil  >  Relations entre Sensibilités des Options  >  Call-put parité : une relation typiquement européenne 

Call-put parité : une relation typiquement européenne

Publié le 14 Mai 2015 par Strategies Options
icone rss


Calls et puts de type européen sont liés entre eux par une relation simple.

Bien qu'apparus en 1978 sur le CBOE bien après la cotation des calls (1974), on a toujours su créer des puts à partir d'une relation qui lie calls et puts de type européen ayant même prix d'exercice, même maturité et même sous-jacent.
Il s'agit probablement d'une des relations entre instruments et actifs financiers les plus regardées à chaque instant dans le monde.



I - Le raisonnement très simple est le suivant :

Imaginons qu'il n'y ait pas de taux d'intérêt.
Si on achète un call de strike 100 d'échéance 1 an par exemple, que l'on vend un put de strike 100 d'échéance 1 an sur le même sous-jacent, dans un an on bénéficie soit de la hausse que le sous-jacent au dessus du strike 100, soit on pâtit de la baisse du sous jacent sous le strike 100.

On a donc C - P = S - K

où,
C est la valeur du Call
P est la valeur du Put
S est la valeur du Sous-jacent
K est la valeur du prix d'exercice

Exemple, si le sous-jacent à l'échéance vaut 90, on sait que pour le Strike 100, la valeur du call - la valeur du put vaut nécessairement 90 - 100 = -10.

En effet, si le sous-jacent vaut 90 :
→ le put vaut 10 ( 100 - 90 )
→ le call vaut 0 ( max(90-100;0)
Ainsi call - put = 0 - 10 = - 10


Ce que l'on peut écrire K = S + P - C
Cela, de manière certaine, à terme.


Si les taux ne sont pas nuls, ce que j'ai aujourd'hui s'il reste t année(s) avant l'échéance, c'est :

K / ( 1 + R )t = K . ( 1 + R )- t

Si on raisonne avec un r taux continûment composé, on a :

K / exp( r . t) = K . e- r.t

où r est le taux sans risque continûment composé sur la période t (Actualisation : Un Principe Fondamental).


Je peux donc écrire qu'aujourd'hui pour la période t qui reste jusqu'à l'échéance :
K . e- r.t = S + P - C


Ou de la même manière que précédemment :

C - P = S - K . e- r.t

Cette relation s'appelle la relation de call-put parité. Elle est fondamentale car basée sur un principe d'arbitrage et non à partir d'un modèle. En effet, aucune hypothèse n'est faite sur le comportement du sous-jacent S pour avoir cette équation.
Elle est toujours respectée (aux spreads bid/ask près) lorsqu'il est possible de vendre le sous-jacent à découvert.



II - Intérêt:

Le principal intérêt de cette relation réside dans le fait qu'elle exprime la valeur d'un call en fonction d'un put et vice versa mais aussi une stratégie de réplication.

On a :

C = P + S - K . (e- r.t)

La valeur d'un call de strike K est identique à celle d'un portefeuille composé d'un put de strike K et d'un titre S financés par l'emprunt d'un montant qui vaudra K à l'échéance pendant une période t au taux r. On appelle cette stratégie un call synthétique


et :

P = C + K . (e- r.t) - S

La valeur d'un put de strike K est identique à celle d'un portefeuille composé d'un call de strike K de la vente à découvert d'un titre S qui finance le placement d'un montant qui vaudra K à l'échéance t au taux r. On appelle cette stratégie un put synthétique


Mais aussi :

S = C - P + K . e- r.t

On peut répliquer la valeur d'un titre en plaçant un montant qui vaudra K au terme de t années au taux d'intérêt r, achetant 1 call de strike K et en vendant à découvert un put P de strike K, call et put ayant pour maturité t. Cette stratégie s'appelle un sous-jacent synthétique


Et enfin :

K . e- r.t = S - C + P

On peut répliquer le placement sans risque d'un montant qui vaudra à l'échéance pendant une période t en achetant le sous-jacent S en vendant un call C de strike K à découvert et en achetant un put P de strike K, call et put ayant pour maturité t. Cette stratégie s'appelle un placement monétaire synthétique ou placement sans risque synthétique


Ces stratégies peuvent servir à optimiser la trésorerie par exemple, mais aussi le risk management. Par exemple des options largement "dans la monnaie" (DITM) sont parfois non cotées par les market-makers. En passant par les "synthétiques", on peut recréer l'option qui nous convient et qui ne serait pas négociable sur le marché.


III - S'il y a des dividendes

S'il y a des dividendes qui sont versés par S pendant la durée de vie de l'option, on peut par simplification :

▪ remplacer dans tout ce qui a été dit avant S par Se-qT si le dividende peut être supposé continûment versé sur la période de vie de l'option
▪ remplacer S par S - d ou d correspond à la valeur actuelle du versement des dividendes. C'est cette méthode qui reste la plus précise et qui est effectivement utilisée par les market-makers pour évaluer leurs options.



A retenir :

C - P = S - K . exp(- r . t)



La suite :Call-put Parité : Taux Et Future
Précédent : Définition Simple D'une Option

Strategies Options
D'autres Fiches
Le Risk-Reversal -25% +25% Delta ( 1ère Partie)
- Stratégies Options Fondamentales -
Le Risk-Reversal -25% +25% Delta ( 1ère Partie)
Un Benchmark sur certains marchés d'options.
Le butterfly spread : une première approche
- Stratégies Options Avancées -
Le butterfly spread : une première approche
Le butterfly spread est une stratégie "classique" avec les options, qui combine l'achat et la vente simultanée de trois options.
Ratio backspread sur le CAC 40 ( suivi 3 )
- Les Stratégies Options sur Actions et Indices -
Ratio backspread sur le CAC 40 ( suivi 3 )
La volatilité implicite continue sa baisse et notre Ratio Backspread sur le CAC 40 échéance Juin 2012 en fait les frais. Rien de très inquiétant pour l'instant.
Black & Scholes : une première approche
- Modèles d'évaluation d'options -
Black & Scholes : une première approche
Le modèle de Black & Scholes (1973), parfois appelé Black Scholes Merton (BSM), est un modèle standard d’évaluation des options de type européen
Les modèles : besoin d'un cadre pour évaluer les produits dérivés
- Modèles d'évaluation d'options -
Les modèles : besoin d'un cadre pour évaluer les produits dérivés
"Parce que la différence entre 5 et 6 peut être parfois sacrément importante" (Insp. Harry Callahan/ Dirty Harry)
Smile de Volatilité
- ABC des Options -
Smile de Volatilité
A quoi est du le smile ? L'offre et la demande de volatilité implicite font qu'elle est parfois symétrique.