logo strategies-options Accès Site
 
panier
"Gérer, c'est prévoir"
Le site consacré aux stratégies de trading incorporant des produits dérivés, en particulier des options.
Accueil  >  ABC des Options  >  Les CFD, les ETF, c'est quoi ? 

Les CFD, les ETF, c'est quoi ?

Publié le 13 Juillet 2018 par Teddy Doudidoudidoudam
icone rss


Utilité des CFD et des ETF pour les traders options

Lorsqu’on s’intéresse au trading d’options, on est souvent amené à voir une utilisation conjointe du sous-jacent de ces options. Par exemple la couverture d’un portefeuille, ou la couverture d’une option. On se retrouve donc à avoir en portefeuille les deux.


Problématique

C’est alors que l’on peut être confronté à un problème de taille, c’est-à-dire de quantité de sous-jacents.
En effet, prenons un exemple très simple, d’une personne qui souhaite couvrir une position d’achat d’un call sur le DJEurostoxx50 (fiche) proche de la monnaie, par exemple, un call 3400 pour un indice DJEurostoxx qui vaut 3400.
Si on souhaite couvrir via le delta ( Delta Hedging ) de ce call, il faudrait vendre à découvert 0.5 contrat future (pour simplifier). Or le contrat ne se découpe pas en parties. Il faut donc trouver l’équivalent de 0.5 contrat future ou 5 indices DJEurostoxx50. Comme il n’y a pas de contrat à terme dont le nominal est égale à 1 indice, plusieurs solutions s’offrent à nous et nous allons développer brièvement ce que sont les ETF et les CFD.


Un ETF c’est quoi ?

ETF, c’est l’acronyme pour Exchange-Traded Fund, ce qui signifie « fonds qui s’échange sur un marché boursier ». Ce sont donc des parts d’un fonds dont la cotation est effectuée sur une place boursière, un marché listé et régulé. On est donc à cours connu, c'est à dire que tout le monde voit les mêmes prix au même moment pour effectuer une transaction sur ce fonds.

Ils ont des spécificités comme le relève le site « bourse de Paris » : https://www.boursedeparis.fr/centre-d-apprentissage/les-etfs

« Les Exchange Traded Funds (ETFs) sont des OPCVM indiciels cotés sur les marchés réglementés d'Euronext. En France, les ETFs sont notamment soumis aux règles de marché Euronext, au contrôle de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et également aux directives européennes (UCITS).
Les ETFs ont pour objectif de répliquer les variations d’un indice, à la hausse comme à la baisse. Il s’agit donc d’une gestion passive permettant au produit d’avoir une variation similaire à celle de son sous jacent, sans aucune intervention stratégique pour tenter de surperformer l’indice. Le gestionnaire du fonds se limite ainsi aux activités administratives comme l’encaissement de dividendes ou la transposition de divisions de titres. Il intervient de façon très limitée sur l’ETF et par conséquent les frais de gestion sont moins élevés que les fonds gérés de manière active.
Concernant la réplication de l’indice sous jacent, elle peut être physique ou synthétique. Dans le cas de réplication physique, le gestionnaire du fonds gère l’ETF comme un fonds indiciel traditionnel et détient les titres en portefeuille. Cette méthode offre une grande transparence puisque l’investisseur connaît exactement la composition du sous jacent. Une gestion dite de réplication synthétique comporte également des titres physiques mais intègre aussi un contrat d’échange de performance (‘Swap’) avec une contrepartie. Cette méthode présente l’avantage de rendre éligible au Plan Epargne Actions (PEA) des ETFs sur indices actions non européennes : il faut en effet que le sous jacent ait un minimum de 75% d’actions européennes pour être éligible au PEA.

Pour savoir comment négocier un ETF je vous invite à aller ici https://www.boursedeparis.fr/centre-d-apprentissage/les-etfs/comment-negocier-un-etf

Pour connaitre les avantages c’est la https://www.boursedeparis.fr/centre-d-apprentissage/les-etfs/les-avantages-des-etfs

En ce qui concerne la négociation des ETF, sachez qu’il y a des frais de transactions à payer, comme pour n’importe quel instrument ou actif sur les marchés réglementés.


Un CFD c’est quoi ?

CFD c’est l’acronyme pour Contract For difference, alias d’Equity Swap.
Un CFD ou Equity swap est un contrat de gré à gré entre un émetteur (banque/broker/….) et une contrepartie (le client) qui stipule qu’il y aura paiement de la différence, positive ou négative entre le prix auquel le CFD a été acheté et le prix auquel il a été vendu (peu importe l’ordre chronologique) et que cette différence est basée sur la performance d'un actif. Donc dit simplement, c’est un produit qui réplique la performance d’un actif.

Les avantages

L’intérêt c’est qu’il n’y a pas détention par le client de l’actif sous-jacent et qui peut être contraignante (par exemple Taxe sur les transactions Financières, Impots de bourse, frais de marché, seuils du pourcentage de capital d’une société cotée qui doivent être déclarés….etc…). De plus, il y a des frais de transaction qui restent faibles (souvent inclus dans le spread).
On peut aussi négocier des fractions d’actions ou de contrats qui seraient inaccessibles (nominaux perçus comme trop importants) pour beaucoup d’utilisateurs.
Vous pouvez utiliser un levier, c’est-à-dire vous engager sur un montant plus important que ce qu’il y a comme fonds déposés sur votre compte (avec les conséquences positives ou négatives que cela implique).
Les CFD ont des plages horaires de négociation plus larges que sur les marchés réglementés, parfois pendant la nuit, le week end, etc… Et ils peuvent être indexés sur la performance de n'importe quel actif.

Les inconvénients principaux
L’inconvénient numéro 1, c’est qu’il s’agit d’OTC (marché de gré à gré ) qui reste en risque de contrepartie vis-à-vis de l’émetteur. Vous pouvez être gagnant sur un CFD "théoriquement" et si l’émetteur fait faillite, ne jamais revoir votre investissement.

Vous détenez un contrat qui vous coute continuellement
Lorsque vous faites une transaction sur plusieurs jours, vous allez payer du portage, c’est-à-dire un intérêt qui sera proportionnel au montant négocié ainsi qu’au taux d’intérêt qui sont choisi par l’émetteur (souvent libor + ?? %)

Les prix cotés ne sont pas la confrontation de l’offre et la demande, mais c’est l’émetteur qui les décident. Vous êtes donc susceptibles d’être exposés à des manipulations de cours par des émetteurs qui peuvent, parfois, être peu scrupuleux.

Enfin, les leviers proposés sont souvent la cause de catastrophes financières pour le client.


A noter : ces deux véhicules d’investissement CFD et ETF sont faits pour faire de la réplication. En ce qui concerne le trader options qui cherche des moyens de se couvrir, nous lui conseillons une recherche via l’utilisation d’options. C’est souvent plus souple (et pour cause !) que l’utilisation de « hard deltas ».

Règles à partir du 01/08/2018
https://www.esma.europa.eu/press-news/esma-news/esma-adopts-final-product-intervention-measures-cfds-and-binary-options

Teddy Doudidoudidoudam
D'autres Fiches
Strategies Options CAC 40 - Static Hedge - Suivi 1
- Strategies -
Strategies Options CAC 40 - Static Hedge - Suivi 1
Un premier point qui commence bien.
Ratio backspread sur le CAC 40 ( suivi 4 )
- Les Stratégies Options sur Actions et Indices -
Ratio backspread sur le CAC 40 ( suivi 4 )
Le manque de volatilité pèse encore cette semaine sur notre Ratio Backspread sur le CAC 40 échéance Juin 2012
La volatilité : Trading Formulae
- ABC des Options -
La volatilité : Trading Formulae
Un titre qui bouge et une volatilité nulle, est ce possible ?
Le calendar spread : une première approche
- Stratégies Options Avancées -
Le calendar spread : une première approche
Une des stratégies les plus intéressantes avec les options classiques...
CAC 40 : risk-reversal delta-hedge suivi 3
- Les Stratégies Options sur Actions et Indices -
CAC 40 : risk-reversal delta-hedge suivi 3
- 4 % cette semaine et notre risk reversal delta hedgé a subi moins les variations de l'indice CAC 40 que les décalages des volatilités implicites.
Strategies Options CAC 40 - Static Hedge - Suivi 5
- Les Stratégies Options sur Actions et Indices -
Strategies Options CAC 40 - Static Hedge - Suivi 5
Bon ben ça sera du rouge finalement !