logo strategies-options Accès Site
 
panier
"Gérer, c'est prévoir"
Le site consacré aux stratégies de trading incorporant des produits dérivés, en particulier des options.
Accueil  >  Hedging  >  Delta Hedging : une première approche 

Delta Hedging : une première approche

Publié le 02 Janvier 2018 par Strategies-options.com
icone rss


Le prix d'une option varie en fonction du prix du sous-jacent. Se couvrir contre le risque de variation du sous-jacent, c'est limiter son exposition vis à vis de cette corrélation.

Se couvrir, en dehors du fait de sortir purement et simplement, c'est trouver une corrélation entre deux instruments financiers suffisamment stable afin de pouvoir opérer sur l'un et l'autre en limitant la variation du portefeuille global. En d'autres termes, si on peut trouver un instrument financier qui ait un comportement suffisamment bien corrélé à la position que l'on détient déjà, en vendant à découvert cet instrument, on neutralise l'impact des variations : celles de l'un seront compensées par celles de l'autre.


I - Le delta : coefficient de corrélation entre l'option et le sous-jacent

On a vu cf Delta Hedging: Principes Fondamentaux que l'on pouvait approximer la variation d'une option en écrivant son développement de Taylor à l'ordre 1 par exemple ( les développements de Taylor permet d'analyser assez facilement le comportement en cas de faibles variations du sous-jacent ).

On aboutissait alors au fait que pour un court instant :

dV ≈ Δ . dS

dV est la variation de l'option dans une courte période
Δ est donc le taux de variation du prix de l'option par rapport au sous-jacent, son delta.
dS est la variation du sous-jacent.

"... Pour une petite variation du sous-jacent, la variation du prix d'une option est égale à Delta x variation du spot...."


Ce que l'on souhaite, c'est que le portefeuille global ait un delta proche de 0 (un delta neutre). Si bien que pour 'hedger' un portefeuille contenant une option par exemple, il suffit de prendre une position inverse équivalente à - Δ sous-jacent(s).


II - Différents Delta Hedging

Il existe plusieurs instruments et /ou actifs qui possède un delta.
On peut donc différencier :

a - Le hard delta
Le hard delta correspond au delta d'un instrument linéaire. C'est le cas par exemple du delta d'un future, d'un forward, du sous-jacent directement. Ce delta est pour la plupart du temps stable

b - Le soft delta
Il est issu très souvent du delta d'instruments convexes / concaves (en tout cas non linéaires) comme les options par exemple.


III - Utilisation

On peut donc couvrir un portefeuille en utilisant l'exploitation de ces corrélations, avec l'intérêt particulier de ne pas avoir besoin d'en liquider tout ou partie.
Cette couverture a un coût comme n'importe quelle assurance, mais elle annihile l'exposition aux variations du sous-jacent temporairement.
Ainsi, elle est extrêmement intéressante dans des situations de marché où le trader pense qu'on a atteint un maximum par exemple, sans vouloir pour autant sortir de sa position.

Ci dessous, une position d'un achat simple de call 1 an strike 100.



La même position delta-hegdée:
Le delta du call vaut 0.50 ou 50%; Le portefeuille est constitué de l'achat de 10 calls et la vente à découvert de 5 sous-jacents
Le delta total est: 10*0.5-5*1=5-5=0 (delta neutre)


On voit bien sur ces deux graphes que le fait de delta hedger une position sur une option revient à "re-symétriser" le p&l.
Mais le delta varie en fonction du sous jacent et pour une variation plus importante de celui-ci, la couverture ne compense plus exactement la variation du prix de l’option. Afin de rester neutre aux variations du sous-jacent (ie que la valeur total du portefeuille options+sous-jacent ne varie pas ou très peu), il va falloir réajuster la position en fonction de celui-ci.

Dans l'exemple ci-dessus, elle sur-couvre l'option. D'où un "sur gain" aux extrémités. Mais parfois elle peut sous-couvrir l'option comme l'exemple ci dessous:

Une vente de call 1 an strike 100


Même position delta hedgée:
Le delta du call vaut 0.50 ou 50%; Le portefeuille est constitué de la vente de 10 calls et l'achat de 5 sous-jacents
Le delta total est: -10 x 0.5 + 5 x 1= -5 + 5 = 0 (delta neutre)


Le delta hedging, même s'il constitue une technique de couverture logique laisse la position avec un risque résiduel qu'il convient de couvrir : la variation du delta en fonction du sous-jacent, le gamma d'une option. On dit qu'on "gamma scalpe" une position d'options lorsqu'on ajuste de manière très régulière son delta.


Livres Recommandés
Pricing et volatilité des options - Sheldon Natenberg
Options, futures et autres actifs dérivés 10e édition - John Hull

La suite : Delta Hedging
Précédent : Delta Hedging: Principes Fondamentaux

Strategies-options.com
D'autres Fiches
Ratio backspread sur le CAC 40 (suivi 9) bis
- Les Stratégies Options sur Actions et Indices -
Ratio backspread sur le CAC 40 (suivi 9) bis
On aura attendu un peu c'est vrai, mais notre Ratio Backspread est finalement bien positif, + 958 euros
Strategies Options CAC 40 - Static Hedge - Suivi 3
- Les Stratégies Options sur Actions et Indices -
Strategies Options CAC 40 - Static Hedge - Suivi 3
Un peu dans le rouge
Strategies Options CAC 40 - Static Hedge - Suivi 1
- Brokers Options -
Strategies Options CAC 40 - Static Hedge - Suivi 1
Un premier point qui commence bien.
Le call spread : présence de skew
- Stratégies Options Fondamentales -
Le call spread : présence de skew
Le skew de volatilité implicite modifie le prix du call spread
Bilan Stratégie Put Butterfly Spread OTM €/USD 18/10/11-29/12/11
- Les Stratégies Options sur Forex -
Bilan Stratégie Put Butterfly Spread OTM €/USD 18/10/11-29/12/11
Résumé et bilan de la Stratégie Put butterfly spread OTM €/USD + 1350 $
Le straddle : Le Vega υ
- Stratégies Options Fondamentales -
Le straddle : Le Vega υ
Le straddle est une stratégie dont la finalité est étroitement liée à la volatilité.