logo strategies-options Accès Site
 
panier
"Gérer, c'est prévoir"
Le site consacré aux stratégies de trading incorporant des produits dérivés, en particulier des options.
Accueil  >  ABC des Options  >  Définition simple d'une option 

Définition simple d'une option

Publié le 07 Août 2011 par Strategies Options
icone rss


Il s'agit de la définition en termes simples de ce qu'est une option sur les marchés financiers

I - Qu’est qu’une option ?

Une option est un instrument financier qui fait partie des produits dérivés dont la détention, en échange du paiement d'une prime, procure le droit, et non l’obligation, d’acheter (dans le cas d'un call) ou de vendre (dans le cas d'un put) un actif support (le sous jacent) à une date précise ou pendant une période donnée et pour un prix donné appelé Prix D'exercice De L'option ou encore strike en anglais.


.....

▪ Sous jacent ou support = actif sous-jacent sur lequel porte l'option (action, devise, matière première,....)
▪ Prix d'exercice (strike) = prix auquel on se portera acheteur (dans le cas de l'achat de "l'option d'achat" - call) ou vendeur (dans le cas de l'achat de "l'option de vente" - put) de l'actif sous-jacent
▪ Maturité de l'option = la période pendant laquelle va exister l'option"

......




II - Représentation graphique de la valeur d'une option ?

On peut représenter graphiquement en rouge la valeur d'une option (value) en fonction du cours du support (asset). Le payoff ou résultat final financier est exprimé en bleu. Il s'agit de la valeur finale de l'option à échéance.

On a
pour un call de prix d'exercice 100 :


pour un put avec un prix d'exercice de 100 :




III - Négociation

Bien qu'elles aient déjà la possibilité de s'émettre/s'acheter et de se transformer (lors de l'exercice s'il est jugé intéressant par l'acheteur, en position acheteuse ou vendeuse sur le sous jacent selon qu'il s'agisse de l'achat d'un call, une option d'achat ou de l'achat d'une option de vente, d'un put), les options ont aussi la possibilité de s'acheter et se revendre (ou de se vendre et de se racheter) avant le terme de leurs vies sur des marchés.

Les options se négocient de deux manières:


▪ Sur des marchés réglementés
C'est le cas du CBOE, Euronext, Eurex...La négociation s'effectue sur des instruments aux caractéristiques standardisées (par échéances, par prix d'exercices, par types...) et sont facilement consultables.
Ces marchés réglementés gèrent une chambre de compensation qui s'assure de la bonne fin des opérations. Il ne peut y avoir de défaut de paiement. Cette entité indépendante s'assure en permanence de la solvabilité des contreparties vendeuses de droits moyennant des très faibles frais sur toutes les opérations.

▪ Sur des marchés de gré à gré
C'est le cas des marchés interbancaires (marchés OTC, "Over The Counter"), où les caractéristiques des instruments peuvent répondent à des choix spécifiques non disponibles sur les marchés réglementés. Les deux parties (le client et sa contrepartie) s'entendent seules sur la bonne fin des opérations sans passer par une entité indépendante garante. Il peut donc y avoir un risque de solvabilité finale, appelé risque de contrepartie. Le vendeur peut ne pas être en mesure d'assumer ses obligations.



IV - Utilisations:

1 - L'achat d'options :

Acheter une option c'est acheter le droit de faire un choix en contrepartie du paiement d'une prime. L'achat options permet, d'acheter ou de vendre un actif à un pris convenu à l'avance si cela est intéressant. On peut bien sûr abandonner son option dans le cas contraire. C'est un droit, non une obligation.

▪ L'achat de call : on est haussier sur le titre
Ex: j'achète pour 5 euros sur le marché une option d'achat, un call d'échéance 1 an de prix d'exercice 120 sur un titre qui vaut actuellement 100. Cela veut dire que je souhaite participer à la hausse de ce titre à partir du moment où il aura dépassé 120 euros. C'est une opération qui sera financièrement intéressante si le cours de l'action est au dessus de 125 euros lorsque je l'exerce et qui ne coûte que 5 euros.
En reprenant notre exemple ci dessus, le détenteur d'une option peut donc choisir de ne pas se servir de son droit, de ne pas exercer son option, si l'opération ne s'avère pas financièrement intéressante. Dans le cas ou l'action est en dessous du prix d'exercice, mettons 110 euros dans un an, il ne sera pas intéressant d'exercer le droit de l'acheter à 120. Mieux vaudra alors abandonner son droit et acheter l'action directement sur le marché. La perte se résumera au prix de l'option, dans notre exemple 5 euros.

A contrario, si l'action vaut 140 dans un an, exercer son droit et acheter l'action à 120 euros (hors prix de l'option) permettra de réaliser immédiatement un gain en la revendant, le cas échéant, à 140. Le gain sera alors de 140 - 120 = 20 euros sur l'action. A cela il faudra retrancher le prix de l'option décaissé, ici 5 euros, soit un gain final de 20 - 5 = 15 euros.

Sur les marchés réglementés (CBOE, Eurex, Liffe...) les options sont négociables pendant toute leur durée de vie. On peut donc revendre une option détenue et sortir de la position avant l'échéance. On appelle cela déboucler une position.


▪ L'achat de put : on est baissier sur le titre
L'achat de put permet de vendre un actif à un prix défini à l'avance, si c'est financièrement intéressant. En reprenant l'exemple précédent, si on achète un put de prix d'exercice 90 échéance 1 an sur une action qui cote 100, on sait que l'on pourra dans un an vendre cette action au prix de 90 minimum. Cela sera intéressant si le titre est en dessous de 90 par exemple.
Il s'agit du symétrique du call, à la baisse. Si on a acheté ce put 3 euros, l'opération sera financièrement intéressante si le prix de l'action au moment de l'exercice est au moins inférieur à 90-3=87 euros.



2 - La vente d'options :

Vendre une option c'est céder un droit, accepter de se soumettre à un choix en contrepartie de l'encaissement d'une prime
▪ La vente d'option engage le vendeur à acheter au prix d'exercice ( dans le cas de la vente d'un put ) ou à vendre au prix d'exercice ( dans le cas de la vente d'un call ), au gré du choix de l'acheteur de l'option.
▪ La prime encaissée est toujours définitivement acquise. Reste le risque sur l'évolution du support.


3 - L'effet de levier :


Un élément intéressant dans l'utilisation des options est le levier qu'elles procurent à leurs détenteurs.
Dans notre exemple, plutôt que d'acheter aujourd'hui l'action à 120 euros par exemple, il est plus intéressant de débourser 5 euros, le prix d'un call de type européen, qui procurera dans un an le droit d'acheter le titre à 120 euros :

▪ si le titre vaut 110 euros dans un an, on perd 5 euros (les 5 de la mise de départ).
▪ si le titre vaut 140 euros dans un an, on gagne 15 euros ( = 140 - 120 - 5 ( la mise de départ) )

L'immobilisation de 5 euros sur un an peut permettre dans notre exemple de réaliser un gain très important si l'anticipation de hausse se confirme. Il peut néanmoins se concrétiser en perte partielle dans le cas ou le support est sous 125 euros mais au dessus de 120 dans un an, et une perte totale des 5 euros dans le cas ou le support est sous 120 euros.

Attention toutefois, l'effet de levier fonctionne dans les deux sens: extrême prudence pour les vendeurs d'options mal informés.





La suite : Trading Option - Quel Strike Choisir ?
Précédent : Les Options Pour Les Nuls (suite)



Dans ce chapitre ...
Les Options Pour Les Nuls
Les Options Pour Les Nuls (suite)
Définition Simple D'une Option
Trading Option - Quel Strike Choisir ?

Strategies Options
D'autres Fiches
Le Risk-Reversal -25% +25% Delta ( 1ère Partie)
- Stratégies Options Fondamentales -
Le Risk-Reversal -25% +25% Delta ( 1ère Partie)
Un Benchmark sur certains marchés d'options.
Ratio backspread sur le CAC 40 (suivi 7)
- Les Stratégies Options sur Actions et Indices -
Ratio backspread sur le CAC 40 (suivi 7)
Baisse marquée sur le CAC 40, et pourtant la volatilité continue à baisser sur notre Ratio backspread.
Eur/USD : Suivi put spread (8)
- Les Stratégies Options sur Forex -
Eur/USD : Suivi put spread (8)
1.2670 sur l'EURUSD, profit +260 $
Bilan Strategie Ratio Backspread sur le CAC40 JUN12
- Les Stratégies Options sur Actions et Indices -
Bilan Strategie Ratio Backspread sur le CAC40 JUN12
Résumé et bilan de la stratégie de Ratio Backspread JUN12 sur le CAC40 + 1983 euros
Le calendar spread
- Stratégies Options Avancées -
Le calendar spread
Le calendar spread : un arbitrage de volatilité implicite
Gestion du risque par le CME
- Pricer Online 1 option -
Gestion du risque par le CME